RESIDENCE DU 08/01/2019 AU 28/02/2018

La Fondation CAB est heureuse d’accueillir Nika Neelova en tant que quatrième artiste en résidence.

Originaire de Moscou, l’artiste londonienne explore les liens entre le corps humain, l’espace architectural et la géologie de la terre, dans un vaste ensemble d’œuvres allant de la sculpture à l’installation. Dans ses recherches, elle s’applique principalement a imaginer l’évolution alternative d’objets.

Neelova décrit sa méthodologie comme «employant la tactique de l’archéologie inversée pour lire une autre histoire humaine, en examinant des objets produits par l’homme à travers la création de sites imaginaires et autres vestiges. Cela se manifeste par des travaux à la fois organiques et synthétiques; entre vestiges archéologiques et proto-débris futuristes. Les couches découvertes exposent des ruines en mutation et explorent en parallèle la fluidité de la matière et de sa chronologie, ses parallèles et ses contradictions.

En déployant des matériaux architecturaux récupérés dans des environnements habités, elle joue avec la reconnaissance et l’aliénation. Neelova aborde également le thème de la catastrophe écologique et de l’anthropocène anticipé. Elle le fait en équilibrant la tension entre le corps humain et les environnements créés par l’homme, évoquant le pouvoir de leur lien nécessaire.

Si vous souhaitez découvrir le travail de Nika plus en profondeur lors d’une visite personnelle en studio, n’hésitez pas à contacter Evelyn à l’adresse evelyn@fondationcab.com.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter