avec
Diogo Pimentao, Boris Thiébaut, Franziska Furter
curateur
Pierre-Olivier Rollin

Le CAB est heureux d’annoncer sa nouvelle exposition, consacrée au dessin. Intitulée  » Extended Drawings « , elle rassemble, sous le commissariat de Pierre-Olivier Rollin (BPS 22 Charleroi), trois jeunes artistes, Franziska Furter, Diogo Pimentao et Boris Thiébaut, qui, chacun à leur manière, explorent les nouvelles possibilités déployées par le dessin.

Après avoir connu une période de relatif désintérêt auprès des artistes, le dessin retrouve, depuis quelques années, une nouvelle pertinence. L’exposition  » Extended Drawings « , qui sera présentée au CAB, à Bruxelles, dès le mois de septembre, témoigne de cette vitalité retrouvée.
A voir les travaux de Franziska Furter, Diogo Pimentao et Boris Thiébaut on ne peut qu’être tenté de voir une analogie avec la situation qu’a connue la peinture, au mitan des années 80 : une exploration méthodique, une déconstruction systématique de ses composantes, non pour en isoler les éléments fondamentaux ; mais pour en ouvrir les possibilités. Les champs ainsi déployés, à l’époque par la peinture, aujourd’hui par le dessin, sont multiples et variés ; ils constituent autant de territoires d’expressions nouvelles que s’approprient les artistes.

Ainsi, Franziska Furter (Zürich, 1972) étend le dessin jusqu’à la sculpture, étirant le trait et accentuant ses potentialités tactiles et visuelles. Ses œuvres se répandent sur le sol, en assumant leur matérialité, ou au contraire, dessinent l’espace avec la liberté graphique d’un dessinateur incisant ses papiers. Ses installations conservent néanmoins un rapport direct avec ses dessins qui les accompagnent souvent.

Diogo Pimentao (Lisbonne, 1973) s’est attaché à développer la tridimensionnalité du dessin, cherchant à faire du geste de dessinateur, une exploration tactile et spatiale. Le dessin sort de cette planéité délimitée par le plan, pour embrasser le mur entier voire l’espace environnant, à atteindre parfois la performance, quant il ne devient pas un processus conceptuel participatif.

Enfin, Boris Thiébaut (Charleroi, 1981) tresse des réseaux denses de hachures noires, afin de reproduire, par leur effacement à la gomme, des détails de gravures maniéristes. Véritable travail de modelage, par une savante maîtrise de jeux d’ombre et de lumière, ses œuvres sur papier ou à même le mur sont aussi une interrogation réflexive sur la nature du dessin.

Fidèle à une programmation qui confronte des thématiques et influences différentes, mais aussi des cultures divergentes, le CAB a invité les trois artistes à produire des œuvres spécifiques, réalisées in situ. Ces trois réalisations seront accompagnées de travaux plus anciens des trois artistes, qui agiront comme des contrepoints au sein d’un ensemble qui tirera sa singularité de son caractère unique et exceptionnel.

Franziska Furter, O B A F G K M, 2012 Wire Variable dimensions Work in situ

FRANZISKA FURTER

BORN IN ZURICH IN 1972 LIVES AND WORKS IN BERLIN

Franziska Further, extends her drawings into sculpture, stretching the lines and accentuating both tactile and visual possibilities. Her works are spread out over the ground, which either forms their materiality, or designs the space with the liberty of a draftsman cutting up papers. Her installations share a direct rapport with her drawings, and they are often shown together.

Diogo Pimentão, Wall Drawing, 2012 Graphite on wall Work in situ / Production CAB

DIOGO PIMENTAO

BORN IN LISBON IN 1973 LIVES AND WORKS IN PARIS

Diogo Pimentao is committed to developing the tridimensionality of drawing, seeking to mark the stroke of the draftsman, which becomes a exploration of both the tactile and of space itself. The drawings jump out beyond the flatness of the page’s limit, to embrace an entire wall or area, making the surrounding space its own environment, achieving at certain times a performance – and at other times a participatory conceptual process.

Boris Thiébaut with Hendrick Goltzius, (Dragon devorant les compagnons de Cadmus), 2012, Graphite on wall

BORIS THIÉBAUT

BORN IN CHARLEROI IN 1981 LIVES AND WORKS IN BRUSSELS

Boris Thiébaut braids dense networks of black crosshatching, to reproduce, by erasure, details of mannerist engraving. True works of relief modeling, guided by a deep mastery of the play of shadow and of light, his works on paper, as well as his wall works, are a reflexive interrogation into the nature of drawing itself.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter