avec
MONIKA STRICKER IS A GROUP EXHIBITION ORGANIZED BY THE WIELS RESIDENCY PROGRAM FOR CAB.

Monika Stricker est un cadavre exquis. Lorsque Monika Stricker se réveille, elle n’est pas seule.
Monika Stricker est un caractère provocant, subversif dans l’obéissance. Monika Stricker est un bruit, fort, critique, dur, beau et intelligent.

Monika Stricker est quelque chose d’encore défait pour répondre à l’accusation. Monika Stricker est en possession de MONICKER STRICKER.

Monika Stricker n’a pas refusé, mais n’a pas non plus fait ce qu’on attendait d’elle, l’irréductibilité de sa nomination.

Monika Stricker est une tentative de mettre en scène de façon fructueuse la valeur de représentation de la figure MONIKA STRICKER dans une perspective plus large.

Monika Stricker contient un aspect japonais… même si Stricker ne l’est pas du tout (on la ferait Su-to-rikkaa).

Monika Stricker est un don, trop de gâteau à avaler.

Empruntant le nom de la jeune artiste allemande Monika Strickeractuellement résidente au WIELS et accueillie durant cette période par le CAB – l’exposition présentée dans l’espace du CAB est une carte blanche aux résidents du WIELS.

Ceux-ci ont pris le parti de créer une exposition expérimentale, donnant à réfléchir à la question du processus de la création liée à l’espace, au groupe, à l’autre et à la situation d’échange.

Durant le temps de cette exposition, l’artiste Monika Stricker se fait objet, ou plutôt sujet de substitutions aux créations de ses différents condisciples résidents qui créent ainsi une œuvre en cadeau, au service, voire à la place de Monika.

Comment interagissent le collectif et l’individuel au sein de l’espace commun de la résidence artistique? Quels sont les enjeux liés à la présence du groupe dans la réalisation d’une œuvre d’art censée incarner pour l’artiste une forme d’expression intime et singulière? Comment accepter l’autre et sa recherche comme ressource à son propre travail? Comment accueillir le don d’un artiste, le don d’un espace? Comment gérer ces dons et quelle réaction y apporter, donner en retour, ou leur résister ? Comment parvenir à gérer la monumentalité d’un espace au sein du processus créatif ? Comment exprimer le poids de cette responsabilité face à la création?

Ce sont ces diverses questions qui sont abordées par les 11 résidents du WIELS à travers l’exposition MONIKA STRICKER présentée au CAB.

MONIKA STRICKER devient le lieu où l’expérience de la résidence et d’un espace mis à disposition se transforme en une confrontation à la propre création de l’artiste.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter