The Brutal Play réunit des œuvres sculpturales de dix artistes couvrant l’ère constructiviste, le minimalisme des années 1960 et l’époque actuelle. Travaillant dans le domaine de la sculpture, ces trois générations d’artistes ont préfiguré ou revisité un certain nombre de qualités visuelles, spatiales et techniques que l’on retrouve dans l’architecture brutaliste, qui se distingue par son utilisation intensive de béton brut, de systèmes modulaires et de géométrie simple.

 

“The Brutal Play rappelle au spectateur l’incroyable pouvoir de la matérialité et le sentiment contradictoire d’instabilité que les matériaux peuvent avoir sur sa propre perception de l’espace et du temps. Les artistes qui participent à l’exposition appliquent le même rejet de l’ornement et de l’esthétique du lieu. À l’ère du numérique – l’ère de la dématérialisation – cette exposition adopte une approche opposée en présentant la sculpture contemporaine comme quelque chose de physiquement incarné qui parle au corps vivant du spectateur, momentanément libéré de sa dépendance cérébrale à l’égard de l’image, des écrans numériques et de l’illusion ».  – Matthieu Poirier

Avec Carl Andre, Valentin Carron, Emilie Ding, Ramon Feller, Karsten Födinger, Donald Judd, Robert Morris, Charlotte Posenenske, Alexander Rodchenko et Killian Rüthemann / Commissaire : Matthieu Poirier

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter