Brussels

OPEN STUDIO LOLA DAELS

ARTISTE-EN-RESIDENCE

Du 07/04/2022 au 07/05/2022

La Fondation CAB de Bruxelles a le plaisir de présenter sa 18ème artiste-en-résidence. Lola Daels (n. Bruxelles, 1990) est une artiste basée à Bruxelles qui crée principalement des sculptures et des installations.

Sa pratique découle de longs processus de recherche et d’expérimentation. En errant et en explorant, Lola trouve et collecte continuellement des objets et des textures, qu’elle remodèle et intègre dans de nouveaux contextes. Ce faisant, elle pose des questions analytiques et critiques sur les concepts écologiques, environnementaux et sociopolitiques à partir de la réalité qui l’entoure.

Actuellement, elle fonde ses recherches sur la technique de la Rocaille. Une méthode qui remonte à l’antiquité gréco-romaine, pour recréer des phénomènes naturels. L’invention du ciment Portland (1826) est une évolution majeure pour cette technique. Ce produit facile à fournir, peut être sculpté en séchant et une fois durci, il devient aussi dur que la pierre. A partir de ce moment-là, les éléments naturels étaient imités en ciment ; un produit issu de la révolution industrielle, un paradoxe intriguant.

Pour sa résidence à la Fondation CAB de Bruxelles, Lola creuse ce paradoxe. Aujourd’hui, la Rocaille est perçue comme un artisanat, alors qu’elle était autrefois une technologie de pointe. Actuellement l’artiste apprend cette technique dans l’atelier de Françoise Lombaers à Jodoigne, un des derniers Rocailleurs de Belgique. Outre l’étude de la Rocaille, Lola saisit l’opportunité de développer d’autres techniques (d’imitations) comme la Scagiola et le Granito, avec le savoir-faire de l’artisan en question. Toutes ces techniques sont liées par l’intention d’imiter les matériaux naturels.

À la Fondation CAB, elle se concentre sur le développement et la conception de tableaux réalisés selon les techniques italiennes classiques comme la Scagliola et le Granito. Par conséquent, elle interroge la notion d’authenticité et sa relation avec le monde universalisant. En faisant le lien avec la crise climatique imminente, elle tente d’aborder l’absurdité des mécanismes dominants de notre société et d’explorer leur impact sur l’individu.

Pour clôturer la résidence, Lola Daels ouvrira les portes de son studio à Bruxelles le samedi 7 mai de 15h à 18h.