La Fondation CAB accueille actuellement Raphaël Lecoquierre (né en 1988, Saint-Cloud, FR), basé à Bruxelles, comme dixième artiste en résidence.

Durant l’été, Raphaël travaille dans notre studio pour poursuivre ses expériences avec les qualités matérialistes des photographies à la gélatine argentique, qu’il déploie comme matière source pour les dessins et peintures en stuc et fresque. Ce faisant, il associe l’héritage des artistes italiens du Quattrocento aux avancées technologiques de l’évolution de la photographie, tout en réalisant une recherche conceptuelle sur l’étendue de la création d’images personnelles et collectives. La notion de temps en tant qu’entité à capturer; un moment de prise de position physique centrale: l’oeuvre de Lecoquierre soulève des questions sur notre relation avec les images et le passage du temps dans notre monde qui est implanté et submergé par le visuel dans un flux d’informations ultra-rapides.

Lors du Brussels Gallery Weekend, le samedi 5 et dimanche 6 septembre de 12 à 18h00, l’artiste ouvrira son atelier pour présenter son nouveau corpus d’oeuvres dans une installation multisensorielle. 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter