avec
Felix Kindermann

Felix Kindermann (né à Cologne, basé à Bruxelles) considère le son comme la sculpture d’une pratique pluridisciplinaire qui englobe un travail en trois dimensions, installation, performance et son.

Au centre de son oeuvre ECHO OMOH se trouve l’installation sonore Choir Piece (Virtual Edit), celle-ci, commissionnée par Kindermann pour sa dernière performance Choir Piece, présente la voix des choeurs des Ghent Singers qui interprètent « Composition pour musiciens séparés », écrit par la compositrice américaine Natalie Dietterich. Kindermann et Dietterich ont analysé ensemble, la façon dont une composition classique pouvait supporter la dé-construction et la fragmentation, tout en maintenant l’harmonie inhérente de la pièce. Guidé par un ensemble de règles et par l’intuition, chaque interprète improvise sa partition individuellement tout en dialoguant avec l’espace environnant, avec les autres choristes et avec le public. La modularité de l’oeuvre est renforcée par les déplacements des interprètes, dont la chorégraphie (de Florian Fischer) prend la forme d’une sculpture en mouvement, qui s’approprie l’espace.

Kindermann reconfigure le chœur, symbole conventionnel de la collectivité, en évoquant les champs de frictions entre individualité et cohésion sociale. L’effet sur le public est immersif, permettant à la fois un rapprochement personnel et un côté contemplatif. A travers ses recherches, l’artiste revendique sans cesse le résultat de ses performances orchestrées comme point de départ d’une nouvelle expression. Ainsi, Choir Piece (Virtual Edit) devient une installation sonore désincarnée, qui conserve une modularité fondamentale et qui la transforme en une nouvelle existence.

Informations pratiques:
Vernissage: Mardi 12 mars, 18h. – 21h.
Exposition: du 13 mars – 30 mars 2019
Mercredi – Samedi: 12h. – 18h.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter