Exposition — Bruxelles

Fred Sandback

Du 07/09/2021 au 26/06/2022

avec

Fred Sandback

La Fondation CAB a l’honneur de présenter Fred Sandback au cœur d’une exposition personnelle de sculptures et de reliefs du célèbre artiste américain (1943-2003). L’exposition comprendra des œuvres présentées dans des expositions historiques et d’autres sculptures jamais exposées auparavant. Elle retrace les différentes périodes de l’œuvre de l’artiste, avec des sculptures linéaires en fil acrylique, cordes élastiques et tiges d’acier.

Fred Sandback a passé la majeure partie de sa vie dans son New York natal. À seulement vingt-six ans, il a eu sa première exposition personnelle à la galerie Konrad Fischer, à Düsseldorf, en 1968, et sa première exposition personnelle au musée Haus Lange, à Krefeld, en 1969, alors qu’il terminait sa maîtrise à la Yale School of Art and Architecture, à New Haven. L’artiste y a présenté ses sculptures minimales dont la clarté, tant dans la forme que dans l’intention, a permis d’examiner avec clairvoyance les relations entre l’art, l’architecture et le spectateur en abordant la question du volume, de la masse, du poids et des matériaux.

L’artiste a conçu une relation à des espaces vraisemblablement à la fois dématérialisés et entièrement concrets, mettant en évidence des plans et des volumes réalisés avec une grande économie de moyens. Sandback investit le vide tout en reliant le sol, le plafond et les murs, inscrivant tous ces éléments dans son espace. Dans toute son œuvre, Sandback combine l’exactitude des sciences physiques avec la délicatesse de l’affect corporel.

Lors de son premier cycle universitaire, Sandback a étudié la philosophie à l’université de Yale et y a rencontré Donald Judd. Bien que familier avec le programme formel de ses pairs du mouvementMinimal, Sandback a incorporé de manière unique ses connaissances philosophiques pour produire un ensemble d’œuvres qui inclut également le spectateur comme élément déterminant de l’œuvre. Sandback a écrit à ce sujet : « L’idée était d’avoir l’œuvre là, avec tout le reste du monde, et non sur un piédestal spatial. Le terme impliquait également l’idée d’utilité, c’est-à-dire qu’une sculpture était là pour être utilisée activement, et il comportait des lueurs utopiques de cohabitation heureuse entre l’art et la vie. »

L’exposition est accompagnée d’un catalogue contenant un texte de l’historien d’art et d’architecture Louis De Mey, Université de Gand, ainsi qu’une documentation en couleur de l’exposition à la Fondation CAB.Cette exposition et sa publication ont été réalisées par la Fondation CAB en coopération avec la Fred Sandback Estate & Archive.

Informations pratiques

Vernissage 7 septembre, 18 -21h

Brussels Gallery Weekend du 9 au 12 septembre de 12-18h

Our last news