Exposition — Saint-Paul-de-Vence

Lightness of Being

A Perspective on the Collection

Du 24/06/2021 au 31/03/2022

avec

Carl Andre, John Armleder, stanley brouwn, Daniel Buren, Philippe Decrauzat, Dan Flavin, Jenny Holzer, Donald Judd, Sonia Kacem, On Kawara, Gabriel Kuri, Ariane Loze, Robert Mangold, Meuser, Michelangelo Pistoletto, Charlotte Posenenske, Richard Serra, Haim Steinbach, Niele Toroni, Anne Truitt, Lawrence Weiner, Felice Varini, Heimo Zobernig

curateur

Joost Declercq - Hubert Bonnet

Hubert Bonnet est un collectionneur d’art et design du XXe siècle. Sa collection, développée sur plus de vingt ans, reflète sa fascination pour l’art minimaliste et conceptuel et comprend des œuvres d’artistes bien connus des années 1970 tels que Carl Andre, Donald Judd, Sol Lewitt, Michelangelo Pistoletto, Charlotte Posenenske et Dan Flavin ; des découvertes incroyables telles que John McCracken, Jannis Schroeder, John Armleder, Alicja Kwade et Ted Stamm ; et des rencontres passionnantes avec de jeunes artistes venus créer des projets à la Fondation CAB, dont Sonia Kacem, Gabriel Kuri and Ariane Loze.

À Fondation CAB Saint-Paul-de-Vence, une vingtaine d’œuvres de la collection seront présentées la première année, avec une exposition co-commissaire d’Hubert Bonnet et Joost Declercq.

Ouvert sur rendez-vous.

 

La légèreté de l’être

Depuis 2012, la Fondation CAB à Bruxelles est une initiative privée dédiée à l’art minimal et conceptuel qui fait preuve d’un grand engagement envers l’art, les artistes et le public.

Un premier regard sur la collection de la Fondation, donne volontairement l’impression d’une esthétique formelle et épurée. La Collection contient en effet principalement des pièces abstraites, ce qui peut rendre la perception de son engagement moins évident. Pour cette première interprétation de la Collection, un choix conscient a été fait de sélectionner des œuvres qui ouvrent sur une réflexion par rapport au positionnement de l’artiste. L’artiste en tant que personne, l’artiste dans sa relation au temps et à l’espace ainsi que son positionnement au sein du contexte économique, social et culturel en vigueur. C’est bien l’attitude et la pensée de l’artiste qui sont mises en avant ici. L’artiste dévoile sa vulnérabilité à travers ses réflexions sur le sens même de l’art. Les œuvres exposées n’acquièrent du sens que mises en relation avec l’architecture, l’espace et le spectateur. La matérialité disparaît brièvement et l’engagement de l’artiste se traduit par des formulations philosophiques sur l’essence même des choses.

Lawrence Weiner, l’un des fondateurs de l’art conceptuel, questionne les fondements de la sculpture. En ne faisant que la formuler sans la matérialiser, il porte ses réflexions sur le marché de l’art, le caractère unique de la sculpture et le contexte artistique dans laquelle celle-ci est exposée. Tout en changeant de medium, les artistes tels que Daniel Buren et Niele Toroni se trouvent dans la même démarche à travers la peinture. La peinture n’a de sens que mise en relation avec son environnement et son public. La participation du spectateur est également une condition sine qua non au travail de Michelangelo Pistoletto, Donald Judd, Dan Flavin et Carl Andre, elle donne à l’œuvre d’art le droit d’exister. Sans le dialogue physique avec le spectateur, l’œuvre est inexistante.

La sélection d’œuvres présentées dans Lightness of Being témoigne de la qualité de l’ensemble de la Collection. A la fois historiques et radicales, elles indiquent le fait que le collectionneur propage consciemment et minutieusement cette pensée conceptuelle.

Our last news